WWF plaide pour la préservation des espaces naturels résilients à Madagascar lors de la COP23 | WWF

WWF plaide pour la préservation des espaces naturels résilients à Madagascar lors de la COP23

Posted on 09 November 2017
WWF plaide pour la préservation des espaces naturels résilients à Madagascar lors de la COP23
© WWF
Que faire aujourd’hui pour que le réchauffement de la planète reste en dessous de 2°C par rapport à l’époque préindustrielle ? C’est la question que 195 pays, dont Madagascar, se posent lors de la 23ème conférence des parties (COP23) pour lutter contre le changement climatique.
 
Organisée par les îles Fiji et se tenant à Bonn (Allemagne) du 6 au 17 novembre 2017, l’objectif de la COP23 est de discuter de la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Rappelons que l’Accord de Paris est un accord d’engagement pour lutter contre le changement climatique, établi en 2015 lors de la COP21 en France.

Madagascar a ratifié l’Accord de Paris le 21 septembre 2016 avec l’ambition de réduire nos émissions de 14%, et d’augmenter nos capacités d’absorption de CO2 de 32% d’ici 2030. Promotion des énergies propres, préservation des forêts, mangroves et autres écosystèmes naturels, gestion des déchets sont les engagements de Madagascar pour y arriver.
 
WWF Madagascar participe ainsi à la COP23 en tant que membre du Groupe Thématique Changement Climatique, piloté par notre Ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts.  Nous y promouvons le renforcement de la résilience du pays face au changement climatique, à travers la préservation de ses infrastructures vertes. 

En effet, les infrastructures vertes de Madagascar fournissent des biens et services nécessaires pour le bien-être de la population et constituent des refuges climatiques pour la biodiversité. Donc leur préservation est et doit rester une priorité. C’est le message que nous voulons apporter à la COP23 !


 
WWF plaide pour la préservation des espaces naturels résilients à Madagascar lors de la COP23
© WWF Enlarge
WWF plaide pour la préservation des espaces naturels résilients à Madagascar lors de la COP23
© WWF Madagascar Enlarge