Le paysage Manambolo Tsiribihina | WWF

What would you like to search for?

Le paysage Manambolo Tsiribihina

Le Paysage terrestre et marin du Manambolo Tsiribihina possède les plus grandes et les plus intactes étendues de mangroves dans l’ouest de Madagascar. Les mangroves qui bordent la côte de ce paysage fournissent des services écologiques essentiels pour la région. Ils jouent un rôle particulièrement important dans la séquestration du carbone, car les mangroves capturent le carbone plus efficacement comparé à la plupart des autres types de forêts.

Le paysage Manambolo Tsiribihina

Les risques et les défis

Les principales menaces comprennent:


● La surpêche non contôlée.

● Pratiques de pêche destructives.

● L’agriculture sur brûlis, exacerbée par la pauvreté et les conflits sociaux.

Les données de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts montrent qu’entre 1990 et 2010, plus de 100 000 ha de forêts sèches ont été détruites à cause des feux de brousse et de l’exploitation illicite ou converties en terres agricoles. Les données de WWF indiquent que 12 611 hectares de forêts de mangroves ont été perdues dans les deltas du Tsiribihina et Manambolo dans la même période.

Entre 1990 et 2010, plus de 100 000 ha de forêt sèche ont été détruites.

Les actions du WWF

Pour faire face à ces défis, WWF Madagascar met en œuvre quatre objectifs reliés entre eux dans une approche intégrée du paysage, incluant l’adaptation au changement climatique:


1. Améliorer la gestion et la résilience des 589.700 hectares d’aires protégées et des zones gérées par la communauté dans le paysage.

2. Renforcer la gestion des mangroves par les communautés locales, grâce à l’autonomisation des aires marines gérées localement, le développement des activités génératrices de revenus et la promotion de la promotion de la participation des femmes dans toutes les sessions de prise de décisions et dans toutes les activités.

3. Promouvoir un secteur de la pêche durable, l’accès à l’électricité grâce à l’énergie solaire et le développement d’une chaîne durable pour la production de bois de chauffe et du charbon de bois dans les zones de Morondava et Belo Sur Tsiribihina.

4. Travailler avec les autorités régionales pour l’adoption et l’application des principes de gestion intégrée du paysage dans leurs politiques d’aménagement et de développement régional.

Améliorer la gestion et la résilience des aires protégées.

QUE POUVEZ-VOUS FAIRE?

AGISSEZ MAINTENANT!