La COP 24 : Pour un Madagascar plus résilient face au changement climatique | WWF

What would you like to search for?

Nos Nouvelles

La COP 24 : Pour un Madagascar plus résilient face au changement climatique

La Grande Île a été représentée par le gouvernement et le Groupe-thématique Changement Climatique, dont WWF assure la co-présidence avec la Direction Générale de la Météorologie.

La COP24 ou conférence des parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, a eu lieu à Katowice, en Pologne, du 2 au 14 décembre 2018. Les gouvernements de plus de 190 pays se sont réunis pour participer aux négociations sur la mise en œuvre des engagements pris dans le cadre de  l'Accord de Paris. Les pourparlers de cette année incitent les pays à augmenter leurs objectifs climatiques d’ici 2020 en réponse à la dernière science climatologique présentée dans le rapport spécial du Groupe international d’Experts sur le Climat (GIEC) sur le réchauffement planétaire de 1,5. Ils ont été chargés d’élaborer des règles de base solides susceptibles de donner vie à l’Accord de Paris, de s’engager par une décision de la COP à actualiser les objectifs nationaux en matière de climat d’ici 2020 et offrir un soutien prévisible et adéquat à la mise en œuvre intégrale des plans climat national.

Pour l'Afrique, la COP24 a lieu au moment où les effets du changement climatique sont vraiment perceptibles. En effet, quatre pays Africains figurent parmi les plus vulnérables aux effets du changement climatique. Compte tenu de la situation socio-économique, les effets du changement climatique vont exacerber les conditions déjà précaires du continent.

Selon le rapport scientifique, ''La vie sauvage dans un monde en réchauffement", sorti par WWF en mars dernier, si nous limitons l’augmentation de la température de la Terre à 2°C, la situation climatique sera insoutenable pour 25% des espèces de Madagascar. Une situation critique requérant une solution pérenne. La Grande Île a été représentée par le gouvernement et le Groupe-thématique Changement Climatique, dont WWF assure la coprésidence avec la Direction générale de la Météorologie. « Comme à chaque COP le GTCC est en  charge des préparations des évènements parallèles de Madagascar avec le MEEF afin de rehausser notre visibilité dans la lutte contre les changements climatiques, que ce soit en terme d’adaptation ou encore à la  résilience des communautés locales », explique Harisoa Rakotondrazafy du WWF.

La COP24 est un test sur le multilatéralisme climatique. Il s’agit pour chaque pays de mettre en œuvre des contributions nationales déterminées ambitieuses pour un effet positif au niveau mondial. Les résultats de la COP 24 mettent en exergue le Sommet des nations unies sur le changement climatiques pour le 23 septembre 2019. Une occasion pour les dirigeants une occasion essentielle de répondre à l’appel de la COP24 en faveur d’une ambition accrue en annonçant des objectifs climatiques actualisés et plus ambitieux d’ici 2020. A ce stade, agir concrètement à tous les niveaux, sans attendre les engagements des leaders empêtrés dans des dilemmes qui empêchent sans doute de voir qu’est-ce qui est essentiel et qu’est-ce qui ne l’est pas, est de toute façon la meilleure chose à faire aujourd’hui.
 
La délégation Malagasy au COP 24 à Katowice, en Pologne.