Les superwomen du Delta du Tsiribihina transfèrent leur savoir-faire. | WWF

What would you like to search for?

Nos Nouvelles

Les superwomen du Delta du Tsiribihina transfèrent leur savoir-faire.

Une source d’inspiration pour les autres femmes du village d’Andapotaly qui ont aussi créé leur propre association « Avotra » (« Entraide »), après avoir bénéficié gratuitement de la formation de l’association «Vonona ». Désormais un ménage sur deux utilise les foyers Kamado pour cuisiner.

L’implication des femmes dans le développement de leur communautés est devenue monnaie courante dans les villages du Delta de Tsirbihina. Créée en 2016, l’association « Vonona » (« prêt » en français) regroupe des femmes actives dans le village de Mavohatoka. Convaincues que les femmes peuvent aussi agir pour la conservation et le développement de leur petit village, les membres ont aujourd’hui partagé leurs expériences dans d’autres villages avoisinantes. Ayant commencé par l’élevage de canards, ces superwomen ont ensuite poursuivi par la fabrication et l’utilisation des foyers améliorés Kamado.
 
Une source d’inspiration pour les autres femmes du village d’Andapotaly qui ont aussi créé leur propre association « Avotra » (« Entraide »), après avoir bénéficié gratuitement de la formation de l’association «Vonona ». Désormais un ménage sur deux utilise les foyers Kamado pour cuisiner. De fil en aiguille, l’association « Avotra »  a sensibilisé à son tour leur villageois pour utiliser le foyer économe et compte produire pour d’autres villages et associations.
 
En novembre dernier, une nouvelle association de 18 femmes dirigées par Nafizy Albert est née à Kaday. Les membres y apprennent la couture et la broderie en guise d’activité génératrice de revenus. « Cette activité va sûrement atténuer notre dépendance aux ressources puisé dans les mangroves », affirme Nafizy. Encourageons ses femmes actives dans cet acte noble qu’est le partage de savoir.
 
Les femmes membres de l'association "Vonona"