| WWF
 
	© WWF
 
	© Jeremiah Armstrong / WWF-Canon

Une heure pour la terre

Une Heure pour la Terre

Près de 7 000 personnes s’engagent à faire des éco-gestes envers la planète pour célébrer «Une Heure pour la Terre » à Madagascar !​
7 000 éco-gestes pour sauver la Grande île !

Près de 7 000 personnes ont rejoint les grandes marches à Tana, Morondava, Ambilobe et Tuléar pour célébrer « Une heure pour la Terre », un événement annuel mondial qui a été célébré simultanément dans 172 pays du monde, ce samedi 25 mars dernier. « Une heure pour la Terre » consiste à faire un geste pour la planète pour lutter contre le changement climatique.
 
À Madagascar, des milliers de citoyens se sont donnés rendez-vous sur des grandes marches animés par une chorégraphie-flashmob qui invite à adopter des éco-gestes, des petits engagements pour la préservation des ressources naturelles et la lutte contre le changement climatique.
 
Planter un arbre, fermer le robinet pendant qu'on se brosse les dents, jeter les emballages du gouter à la poubelle, réutiliser l’eau de la douche pour les toilettes… des petits gestes qui multipliés par 7 000 feront de Madagascar une île plus propre et plus verte !

Une heure pour la terre

«Une Heure pour la Terre » (en anglais Earth Hour)  est un mouvement environnemental mondial lancé par le WWF en 2007. Il consiste à faire un geste envers la planète en coupant les lumières et en débranchant les appareils électriques non essentiels pendant une heure, de 20h30 à 21h30 tous les derniers samedis du mois de mars. A ses débuts, un évènement symbolique dans la ville australienne de Sydney, “Une Heure pour la Terre” est devenu le plus grand mouvement populaire mondial pour l’environnement.

Aujourd’hui, 172 pays, dont Madagascar, célèbrent “Une heure pour la Terre”. Cette année, “Une heure pour la Terre” a été célébrée le samedi 25 mars partout dans le monde sous le thème du climat. L’idée est d’impliquer davantage les jeunes dans la lutte contre le changement climatique.

A Madagascar, un comité d’organisation formé par une vingtaine de jeunes engagés a opté pour l’organisation d’activités de sensibilisation dans les écoles, lycées et universités pour marquer la célébration autour du thème des écogestes avec pour devise “Namako ny Tany” (Mon amie, la Terre).

Le comité est formé par WWF Madagascar, le Réseau Climat Océan Indien (RCOI), 2HY Faire lien, Groupe de Réflexion sur l'Energie (GRE), Green N Kool, GIZ, Municipal Library English Club, Clubs Vintsy, Fakotory, Zero Hero et de nombreux volontaires étudiants universitaires.

Le thème des écogestes “Namako ny Tany” invite les jeunes à réagir face au changement climatique de façon individuelle en adoptant de nouvelles habitudes en matière de protection de l’environnement et de préservation des ressources naturelles. L’idée était que tous les jeunes sensibilisés puissent adopter un engagement ou écogeste avant la célébration “Une Heure pour la Terre”  et le partager lors des carnavals qui ont été organisés le 25 mars à Antananarivo, Tuléar et Morondava.

Afin d’élargir encore plus la sensibilisation, un concours vidéos/photo a été aussi lancé pour inviter les jeunes à montrer sur ces formats audiovisuels des écogestes de leur choix et passer ainsi leur exemple d’engagement envers la planète.

Près de 7 000 personnes s’engagent à faire des éco-gestes envers la planète pour célébrer «Une Heure pour la Terre » à Madagascar !

 
	© WWF Madagascar/ Oreto Briz
Regardez ici les images des célébrations Une heure pour la terre à Tuléar, Morondava, Antananarivo. Andapa et Ambilove.

Les jeunes de Morondava sensibilisent les écoles aux écogestes

 
	© Consortium Mahery

WWF Madagascar, pionnier des techniques d'efficacité énergétique

 
	© WWF MDCO

Au Programme

En collaboration avec la Direction Générale de la Météorologie Madagascar, WWF et le comité d'organisation a Tana participe a la semaine Portes ouvertes du 20 au 24 mars a la Météo Ampandrianomby. Au programme: conférences,  expositions, jeux et animations diverses.

Les citoyens des villes de Tana, Tuléar et Morondava sont invités à rejoindre des marches et partager ses eco-gestes à travers des banderoles, des affiches, des déguisements et même à travers de la danse ou la musique. Un grand flash mob symbolisant des eco-gestes sera effectué pendant la marche pour assurer le divertissement des participants.

À Tana, la marche démarrera à 9h30 du matin du Ministère des Transports et de la Météorologie ANOSY jusqu'à Mahamasina, devant le stade municipal,. Elle s’achèvera par des ateliers de recyclage d’ordures et par un grand podium de musique, danse et eco-gestes animé par l’humoriste Francis Turbo.

A Morondava, le carnaval démarrera à 8h de la Maison des jeunes jusqu'à l’Alliance Française, et à 15h30 un grand podium festif et musical sur le thème des eco-gestes.
 

A Tuléar, le carnaval se fera le 24 mars, de l’école Notre Dame de Nazarath jusqu'au CEG Centre. 

A Ambilobe, une vaste campagne de reboisement régional de mangroves est organisée avec les communautés de base des cinq districts constituant la région et les autorités régionales.

A Andapa, le traditionnel dîner aux chandelles pour marquer l'évenement et sensibiliser sur les impacts du changement climatique se tiendra dans un restaurant de la ville, avec la participation des partenaires, des notables et de l'équipe locale de WWF.
 
 
 rel=
Farandole
© Earth Hour
 rel=
© Tony Rakoto

Changement Climatique

On ne peut pas surestimer la menace du changement climatique.

Le changement climatique s’intensifie de plus en plus. 2014 a été mesurée l’année la plus chaude depuis que nous avons commencé le suivi. Depuis 1900, chaque décennie a été plus chaude que la précédente. Le système climatique est complexe mais les dynamiques de base n’ont pas changé – les gaz à effet de serre provenant de plusieurs activités humaines entrainent l’augmentation des températures mondiales.
 
Mais qu’est-ce que le Changement Climatique?

Le climat de la Terre change, et cela est principalement dû aux activités humaines.

Nous devons tout d’abord comprendre ce qu’est le climat. Le climat se définit par les conditions météorologiques moyennes qui se produisent dans une zone définie au cours de nombreuses années.

Le changement climatique se réfère aux changements rapides dans les cycles météorologiques – des changements qui se produisent plus vite qu’ils ne se produiraient naturellement. Ces changements sont causés par les activités humaines.

L’une des tendances dont on parle le plus est la température moyenne de la Terre, qui n’a cessé d’augmenter depuis plusieurs années, soit le réchauffement climatique.  

Ces températures plus élevées ont des impacts dans le monde entier. Nous sommes confrontés à des tempêtes plus violentes, à la fonte des glaciers dans le monde entier, et  la survie des espèces est menacée par la perte des habitats résultant du changement climatique. Cela démontre que les systèmes air, eau et terre sont tous interconnectés et sont aussi connectés au climat. Les changements dans une zone peuvent engendrer des changements dans un autre endroit. Par exemple, lorsque la température de l’air augmente, les océans absorbent plus de chaleur venant de l’atmosphère et se réchauffent. A leur tour, le réchauffement des océans, peuvent causer des tempêtes plus violentes.  

Que font les êtres humains pour changer à ce point le climat ?

La principale cause est l’utilisation de combustibles fossiles – principalement le pétrole, le gaz et le charbon – que nous brûlons pour le chauffage et le refroidissement de nos demeures, pour alimenter les voitures et pour générer de l’électricité. Nos pratiques agricoles contribuent également au changement climatique – l’élevage de plus en plus de bétail qui produit du méthane – et la déforestation, qui comprend le défrichage des terres pour le développement, pour des terres agricoles, pour la construction, pour le chauffage et la cuisson.

Le changement climatique est une question déterminante pour notre époque.

-- Secrétaire Général des Nations Unies - Ban Ki-moon

ÉVOLUTION DES TEMPÉRATURES

27 secondes pour comprendre l'évolution du climat mondial depuis 1880. © NASA

Changement Climatique: Ce que nous savons

  • Nous sommes responsables. l’activité humaine est la cause principale des changements climatiques récents.
  • Le changement climatique aura des effets majeurs et imprévisibles sur les systèmes d’eau de la planète. Cela comprend l’augmentation des inondations et de la sècheresse, qui vont engendrer des impacts sur l’approvisionnement alimentaire, le déplacement et les conflits.
  • Le changement climatique cause des évènements météorologiques extrêmes et de plus fortes tempêtes. Le changement des saisons, des conditions météorologiques extrêmes, et le changement dans les cycles des précipitations vont avoir des impacts sur l’élevage et l’agriculture qui sont sources de nourriture et de moyens de subsistance pour plus de la moitié de la population mondiale.
  • La planète se réchauffe. La terre s’est réchauffée de 0.8°C depuis la période préindustrielle. 2014 a été l’année la plus chaude enregistrée.
  • Le niveau des océans s’élèvent. L’élévation des niveaux des mers menace des îles entières dans les Océans Pacifique et Indien, ainsi que les communautés côtières dans plusieurs autres pays, y compris Madagascar.
  • On pourrait perdre certains des plus grands trésors de la planète. Au niveau actuel de dégradation, le Grande Barrière de Corail emblématique pourrait mourir en l’espace d’une vie.
  • Il y a de nombreux avantages à agir pour le changement climatique qui vont au-delà de la réduction des émissions. Des solutions comme les énergies propres renouvelables et des utilisations plus efficaces de l’énergie peuvent créer de nouveaux emplois, promouvoir le développement, éviter la pollution de l’air et les impacts sur la santé, et protéger des zones et des espèces des impacts de l’extraction de combustibles fossiles.
  • Nous ne faisons pas assez. L’écart entre ce que les scientifiques disent que nous devons faire pour garder le changement climatique au-dessous de 2°C et ce que nous faisons est très grand. Il est temps pour que les politiciens, les sociétés et les investisseurs agissent. 

Changement Climatique: Quels sont les implications pour Madagascar

Madagascar  a été classifié comme le troisième pays ayant des “risques de conditions climatiques extrêmes ” le plus élevé.
 
Madagascar pu expérimenter l’augmentation des températures depuis 1950. Ce changement devrait encore continuer dans le futur avec des cyclones plus forts, des températures plus élevées (augmentations de 1.1 à 2.6°C) et des changements dans les régimes des précipitations.
 
Dans le Nord, les pluies moyennes diminuent avec l’augmentation de la température. Dans le Sud, les pluies moyennes augmentent avec l’augmentation de la température.
 
Les saisons de pluies changent. Une période de l’année peut à présent recevoir plus de pluie, tandis qu’une autre période de l’année en aura moins. En général, les pluies annuelles diminuent à Madagascar, seule la partie Ouest reçoit plus de pluies.
 
Depuis 1994 le nombre de cyclones intenses a diminué. Le nombre de cyclones forts, avec des vents de plus de 200km/heure,  a beaucoup augmenté et la vitesse moyenne des vents des cyclones a augmenté de 30km/heure.
 
L’on prévoit l’augmentation des températures dans tout le pays, avec un réchauffement plus accentué dans le Sud.
 
Les changements dans les précipitations varient d’une région à une autre. La saison sèche devient plus longue dans les Hauts Plateaux et dans l’Est ; tandis qu’à l’Ouest il y a beaucoup plus de pluies.
 
Tous ces évènements climatiques vont aggraver les impacts sur les environnements naturels et humains de Madagascar causés par les activités humaines.
 
De plus, une récente étude a indiqué que sur 57 espèces de lémuriens examinés, 60% d’entre eux vont expérimenter le déclin massif de leurs populations au cours des 70 prochaines années à cause des changements climatiques futurs,  qui pourraient même mener à l’extinction de certaines espèces. 
 
Le WWF Madagascar collabore avec nos communautés partenaires sur des stratégies d’adaptation au changement climatique dans le but de réduire les menaces humains et climatiques et d’aider les espèces, les écosystèmes et les systèmes humaines à être mieux préparés aux changements futurs et projetés.

Les actions du WWF sur le Changement Climatique

Le WWF œuvre pour un développement à faible émissions de carbone et une politique climatique, des énergies propres et efficaces, les forêts et le climat, le financement pour le climat, et l’engagement des entreprises pour le climat.

Notre travail pour assurer un "avenir climatique sûr" comprend :
  • Préconiser un nouvel accord international sur le climat – un accord juste et juridiquement contraignant
  • Promouvoir l’efficacité énergétique – le moyen le plus rapide et le plus rentable pour réduire les émissions de  CO2 
  • Promouvoir les sources d’énergies renouvelables –  l’énergie éolienne, solaire et géothermique
  • Prévenir les émissions de gaz à effet de serre provenant de la déforestation – le plus grand contributeur aux émissions de gaz à effet de serre après la combustion de combustibles fossiles.  
  • Développer et promouvoir des stratégies d’adaptation au changement climatique – pour protéger les populations les plus vulnérables ainsi que les écosystèmes et les espèces les plus exposés.
Nous collaborons également avec les entreprises pour les aider à établir des objectifs basés sur la science pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.