Cinq nouveaux sites Ramsar pour Madagascar | WWF

Cinq nouveaux sites Ramsar pour Madagascar

Posted on 07 February 2017
Site ramsar de Nosy Ve Androka
© Raveloson A. Brun
A l’occasion de la Journée mondiale des zones humides, célébrée le 2 février, la convention Ramsar pour la conservation des zones humides de haute importance internationale a désigné cinq nouveaux sites pour Madagascar.

Les cinq sites nouvellement désignés sont importants car ils renferment différents types d'écosystèmes peu représentés dans Liste Ramsar, liste des zones humides d'importance internationale. Ainsi, les Zones humides d'Ankarafantsika, de Nosy Ve Androka, de Bemanevika, de Sahamalaza et le Site bioculturel d'Antrema ont été reconnus comme sites de grande importance au niveau mondial grâce à leur grande richesse en biodiversité.

En collaboration avec le Ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forets et les gestionnaires des sites (le Museum National d’Histoire naturelle, The Peregrine Fund et Madagascar National Parks), le WWF a fortement appuyé le processus de désignation des nouveaux sites Ramsar.

En outre, ces sites renferment une biodiversité remarquable mais très menacée. Par exemple, la zone humide de Bemanevika, dans le paysage des Hautes Terres du Nord, dans la Région de Sofia, est le seul endroit connu actuellement pour abriter les canards sauvages Fuligule de Madagascar (Aythya innotata), une espèce considérée comme disparue mais redécouverte dans ce site. La Barrière de corail de Nosy Ve Androka, dans le paysage marin de Mahafaly, dans la région du sud-ouest, renferme plus de 140 espèces de corails et plus de 240 espèces de poissons, des mollusques et d'autres espèces marines. Ce site abrite aussi le coelacanthe Latimeria chalumae, considéré comme un poisson fossile, et cinq espèces de tortues marines.

"Ces nouveaux sites vont grandement améliorer la reconnaissance internationale de la valeur de la biodiversité de Madagascar et contribuera à sa conservation à long terme", déclare Simon Rafanomezantsoa, responsable en biodiversité terrestre de WWF Madagascar.

Par ailleurs, les dossiers de cinq autres sites à Madagascar sont prêts à être soumis pour rallonger la liste Ramsar ultérieurement. 
Site ramsar de Nosy Ve Androka
© Raveloson A. Brun Enlarge
Tsiribihina
© Tsiribihina Enlarge
Nosy Ve Androka
© WWF Madagascar Enlarge
Bemanevika
© WWF Madagascar Enlarge
Tsiribihina
© WWF Madagascar Enlarge
Lac Matsaborimena
© Lac Matsaborimena Enlarge
Lac Ankomakoma au parc Ankarafantsika
© MNP Enlarge