Quatre ministères s'engagent pour la conservation des ressources naturelles | WWF

Quatre ministères s'engagent pour la conservation des ressources naturelles

Posted on 20 April 2017
Quatre ministères s'engagent pour la conservation des ressources naturelles
© WWF Madagascar
Au premier trimestre 2017, l'Etat malgache a pris des engagements fermes pour lutter plus efficacement contre le trafic de nos ressources naturelles et contre la corruption pour une conservation plus efficiente.  Des lettres d'engagement signées par quatre ministères malgaches qui sont les premiers concernés par ces problématiques nationales a été rendue publique au mois d'avril 2017.

La Ministre de l'Environnement, de l'Ecologie et des Forêts, le Ministre de la Justice, le Ministre de la Sécurité Publique et le Secrétaire d'Etat auprès de la Gendarmerie Nationale ont apposé leurs signatures respectives sur les quatre documents disponibles ici.

Les principaux engagements pris par les ministères sont : l'élaboration d'une stratégie efficace pour la formalisation des exploitants illicites, l'implication de la société civile malgache dans les prises de décisions et mises en œuvre relatives à la conservation des ressources naturelles, le démarrage du processus de la politique pénale environnementale, des réflexions sur les décisions de justice rendues en matière environnementale, la lutte contre la corruption.
 
Selon le Docteur Soary Randrianjafizanaka, Directrice Régionale de l'Environnement, L'Ecologie et des Forêts - Atsimo Andrefana :  " Ces lettres d'engagement sont des outils essentiels pour pouvoir agir aisément dans la lutte contre les pressions sur la biodiversité. Chacun sait qui fait quoi exactement et comment. " 

C'est une excellente nouvelle pour les acteurs de la conservation des ressources naturelles comme le WWF, qui travaille depuis de nombreuses années pour la gestion durable de ces ressources au niveau du Paysage Mahafaly. Cet engagement renforce notamment les initiatives d’appui pour la coordination des actions menées dans la Région Atsimo Andrefana, ainsi que la complémentarité des actions entre les différentes parties prenantes. N’en citant, en effet, que la mise en place de la filière Bois Energie durable, à travers des systèmes de contrôle et de fiscalité efficace ; la participation des diverses entités et société civile dans la mise en place commune des parcelles de reboisement viable et à vocation Bois Energie. Cet effort commun a été déjà démontré lors du lancement de la campagne régionale de reboisement en février 2017, où 4 000 plants autochtones ont été mis en terre dans la forêt de Ranobe en guise de compensation des forêts exploitées pour l’approvisionnement en charbon de bois de la ville de Toliara.

Les efforts initiés par les communautés ou la société civile sont insignifiants sans l'implication de l’Etat et du Gouvernement Ces engagements des ministères montrent qu'ensemble, nous pouvons faire plus et mieux pour la conservation des ressources naturelles de Madagascar.
 
 
Quatre ministères s'engagent pour la conservation des ressources naturelles
© WWF Madagascar Enlarge