Et la lumière fut à Ambakivao ! | WWF

What would you like to search for?

Nos Nouvelles

Et la lumière fut à Ambakivao !

Ambakivao est le premier village de la région de Menabe à bénéficier de l’initiative « Un Barefoot College pour Madagascar », qui soutient les communautés rurales isolées pour qu’elles bénéficient de manière durable des bienfaits de l’éclairage moderne et de l’électricité.

Depuis le départ de leurs quatre grands-mères Remeza, Kingeline, Yollande et Hanitra pour une formation en énergie solaire en Inde en 2016, les villageois d’Ambakivao l’ont attendue, la fée électricité solaire. Aujourd’hui, elle est là, et ce petit village du delta de Tsiribihina, situé au cœur des mangroves de la côte ouest de Madagascar, brille de mille feux, de jour comme de nuit, depuis le début de ce mois de décembre.
 
La communauté d’Ambakivao œuvre au quotidien, avec le soutien du WWF, pour la gestion durable de près de 3000 hectares de forêts de mangrove. L’accès à l’électricité solaire les aide à franchir un nouveau pas vers un développement socio-économique durable, avec une vision plus éclairée de l’avenir.
 
Ambakivao est le premier village de la région de Menabe à bénéficier de l’initiative « Un Barefoot College pour Madagascar », qui soutient les communautés rurales isolées pour qu’elles bénéficient de manière durable des bienfaits de l’éclairage moderne et de l’électricité. Initiée par WWF dans le pays, l’initiative prend progressivement de l’ampleur dans le cadre de la collaboration entre les gouvernements indien et malgache, et notamment avec le soutien financier de l’Union Européenne à travers le programme « Energies » de la Commission de l’Océan Indien.
 
« Chaque année, l’ambassade d’Inde envoie les grands-mères solaires, des femmes illettrées des villages reculés au Barefoot College en Inde. Elles y apprennent à fabriquer des petits équipements à base d’énergie solaire. Elles apprennent aussi à réparer ces équipements », précise son excellence Digjivay Nath, chef de la chancellerie indienne à Madagascar. Après leur formation, qui dure six mois, elles assurent l’électrification dans leur village, pour que la lumière soit.
 
Pour Monsieur Gilbert Romain, chef de la région de Menabe, « Ambakivao est aujourd’hui la fierté du Menabe. Et c’est un accomplissement pour nous tous, le fruit de nos efforts communs. Depuis le départ de nos grands-mères en Inde jusqu’à l’acheminement des équipements solaires dans ce village, l’administration a travaillé main dans la main avec WWF. D’autres villages à Madagascar suivront notre exemple. »
 
D’ici 2030, le gouvernement malgache s’est fixé comme objectif de former 744 femmes issues de villages ruraux isolés en technologie solaire, pour que 630.000 ménages dans tout le pays puissent accéder à l’éclairage moderne et à l’électricité.