Des rangers forestiers, prêts pour l’inventaire! | WWF

What would you like to search for?

Nos Nouvelles

Des rangers forestiers, prêts pour l’inventaire!

Savoir comment faire un état de lieu de la biodiversité de la forêt pour mieux la protéger. Tel était l’objectif des 21 gardes forestiers de l’Aire Protégée Amoron’i Onilahy, dans le sud-ouest de Madagascar.

Savoir comment faire un état de lieu de la biodiversité de la forêt pour mieux la protéger. Tel était l’objectif des 21 gardes forestiers de l’Aire Protégée Amoron’i Onilahy, dans le sud-ouest de Madagascar. C’est donc durant le dernier trimestre de 2017 qu’une vingtaine de « polisinala » ou rangers forestiers, ont suivi une formation portant sur le thème de l’inventaire de la faune et flore dans le parc national Tsimananpesotse.

Le suivi écologique engageant les communautés gestionnaires de ressources naturelles est un des piliers de la conservation promu par WWF. Il permet la valorisation des compétences locales mais également la participation des communautés à la préservation de leurs ressources. Les « polisinala » étaient ainsi repartis avec une vision nouvelle de leur rôle : une meilleure compréhension du lien entre la conservation et les activités communautaires de patrouille et de surveillance. Mieux comprendre le fonctionnement de cet écosystème épineux dans lequel ils vivent permettra de mieux le conserver.
 
La formation s’inscrit dans des efforts d’effectuer des suivis écologiques à long terme des espèces animales et végétales de la forêt épineuse du sud de Madagascar. A cette fin, WWF y a établi un campement de recherche scientifique en 2011 en collaboration avec l’université de Hambourg et Madagascar National Parks. Son objectif est de comprendre le fonctionnement et le rôle de chaque espèce, l'évolution de l'écosystème, ainsi que les menaces et les pressions sur les espèces de faune et flore.