Madagascar | WWF

Madagascar

MADAGASCAR - LE "HUITIEME" CONTINENT

La 4ème plus grande île du monde abrite 5% de l'ensemble des espèces végétales et animales.

Où est situé Madagascar?

Madagascar est la 4ème plus grande île au monde, après le Groenland, la Nouvelle-Guinée et Bornéo. Il est situé dans l'Océan Indien, au large de la côte orientale de l'Afrique, face au Mozambique. Il est à peu près de la taille du Texas ou de la France et abrite environ 5% des espèces végétales de la planète et les espèces animales, dont 80% sont endémiques à Madagascar.

Pourquoi une telle richesse?

L'isolement de Madagascar par rapport aux continents voisins a donné lieu à un mélange unique de plantes et d'animaux dont beaucoup ne se retrouve nulle part ailleurs dans le monde. Certains écologistes parlent de Madagascar comme le étant le 8è continent. La faune de Madagascar comprend les aye-aye, diverses espèces de lémuriens, la roussette, le fossa, fanaloka, la mangouste, les tenrecs, les serpents, les crocodiles, les grenouilles, etc

Malgré la riche biodiversité de Madagascar, il reste l'un des pays les plus pauvres du monde. Les principales menaces à son environnement comprennent la déforestation et la destruction des habitats, les feux agricoles et l'exploitation des ressources naturelles.
  • En savoir plus sur Madagascar
MWIOPO 
	© WWF / Anjara Andriamanalina
MWIOPO
© WWF / Anjara Andriamanalina

... et la région!

En savoir plus sur les pays où nous sommes engagés:

et quelques unes de nos écorégions prioritaires:

 
	© WWF
Sunset from uninhabited Cosmeledo. An island just north of Madagascar. Part of the Seychelles
© WWF

Importance mondiale de Madagascar et l'Océan Indien Occidental

L'endémisme

Le niveau d'endémisme terrestre dans la région est sans précédent, en particulier aux niveaux taxonomiques supérieurs des familles et des genres. Ainsi, parmi les plantes supérieures et des vertébrés, 25 familles et près de 500 genres sont endémiques. Compte tenu de sa grande taille, les origines continentales et l'existence de cinq écorégions distinctes, Madagascar abrite la majorité de ces taxons endémiques. Toutefois, les Etats voisins insulaires ont également un nombre important de genres endémiques et même les minuscules fragments du Gondwana qui composent le noyau des Seychelles ont deux familles endémiques d'intérêt scientifique considérable.

La diversité

L'endémisme de haut niveau n'est pas la seule valeur de la région. Beaucoup de ces groupes sont également très diversifiés de telle sorte que, par exemple, 3,5% des plantes supérieures dans le monde et un quart de tous les primates sont confinés à la région. Cette combinaison d'endémisme et de diversité globale à Madagascar est unique sur notre planète. L'endémisme à des niveaux taxonomiques plus élevés, reflétant les lignées anciennes et les assemblages riches en espèces qui existent aujourd'hui sont considérées par de nombreux scientifiques comme étant le berceau de perspectives inégalées sur la nature des communautés écologiques qui ont disparu depuis longtemps sur les grandes masses continentales.

Les récifs coralliens

Madagascar abrite le troisième plus grand système de  récifs dans le monde en terme de taille. Avec les Seychelles, La Réunion et l'Iles Eparses (France), Maurice, Madagascar, et les archipels des Comores, la région est l'hôte de certains des récifs coralliens de la planète les plus importants, vastes et diversifiés. Des enquêtes récentes indiquent que la diversité des coraux est plus élevée à Madagascar que dans aucun autre Etat de l'Afrique ou de la mer Rouge, avec la diversité des mollusques, aussi élevée que dans de nombreux espaces proches des niveaux du Triangle de corail et où la diversité des poissons de récif est beaucoup plus élevée que prévu. De nombreux poissons de récif sont partagées à travers la vaste région et nous croyons que la diversité des conditions fournit un degré élevé de résistance aux impacts du changement climatique.

Les mangroves et les espèces marines

La région a également la couverture des mangroves la plus étendue dans l'Océan Indien Occidental. Elle abrite également de nombreuses espèces menacées, telles que les coelacanthes, les tortues marines, les cétacés et les pétrels endémiques, ainsi qu'une grande part d'espèces hautement migratoires comme le thon, le marlin et les requins-baleines, tout en ayant des certaines des plus grandes concentrations au monde d'oiseaux marins tropicaux.

La région dispose d'un vaste éventail de mers ouvertes englobant plus de 3.000.000 km2.


Le thon

La région joue un rôle clé dans la pêche au thon et des thonidés et dans la pêche aux crevettes qui sont les industries majeurs dans deux pays de la région de Madagascar. Ces pêcheries surpassent de loin celles de nos voisins d'Afrique Orientale et fournissent l'Europe et les pays de l'Asie de l'Est.

Le saviez-vous?

Madagascar et la Région de l'Océan Indien Occidental dispose de 25 familles endemiques:
  • 7 familles endémiques de plantes (Madagascar et Seychelles)
  • 2 familles endémiques de poissons d'eau douce (Madagascar)
  • 2 familles endémiques d'amphibiens (Madagascar et Seychelles)
  • 1 familles endémiques de reptiles (Madagascar et Comores)
  • 5 familles endémiques d'oiseaux (Madagascar et Comoros)
  • 8 familles endémiques de mammifères (Madagascar)
Aldabra giant tortoise (<i>Geochelone gigantea</i>) walking on the beach, Cousine ... 
	© WWF / Martin HARVEY
Aldabra giant tortoise (Geochelone gigantea) walking on the beach, Cousine Island, Seychelles. Vulnerable, it is endemic to the islands of Aldabra and the Seychelles in the Indian Ocean, populations have also been introduced to Mauritius and Reunion.
© WWF / Martin HARVEY