Notre histoire | WWF

What would you like to search for?

Notre histoire

Unique, Madagascar l’est par sa biodiversité. En effet, 5% des espèces végétales et animales de toute la planète se retrouvent à Madagascar avec un taux d’endémicité avoisinant les 80%. Les naturalistes y ont répertorié plus de 19 000 espèces végétales et plus de 100 espèces de lémuriens. Madagascar est un véritable sanctuaire de la nature. Premier pays africain francophone ayant adhéré à l’IUCN, Madagascar a intéressé le WWF dès 1963. En effet, Jean-Jacques Petter, zoologiste français considéré comme une figure de proue de la primatologie française, ayant reçu la médaille d'or du WWF pour son travail de conservation à Madagascar, a demandé au WWF de conserver la nature à Madagascar au vu de sa dégradation. C’est ainsi que le tout premier projet du WWF, la sauvegarde de l’Aye-aye, a vu le jour.

Madagascar abrite plus de 100 espèces de lémuriens.

EN QUOI EST-CE IMPORTANT?

La richesse naturelle unique de Madagascar est confrontée à des défis sans précédent. L'île perd une partie importante de sa forêt en raison de l'agriculture sur brûlis et de la production de charbon de bois pour couvrir les besoins d’une population en croissance rapide. Ses récifs coralliens sont soumis à des pratiques de pêche non durables. Ces dernières années, l'instabilité politique et la mauvaise gouvernance ont favorisé une augmentation du trafic d'espèces endémiques et de l'exploitation illégale des forêts. Toutes ces menaces sont exacerbées par le changement climatique. Pourtant, les Malgaches sont parmi les plus pauvres et les plus vulnérables du monde et leur bien-être dépend largement des ressources naturelles. Pour cela, des efforts de conservation doivent pleinement reconnaître et répondre aux besoins et aspirations de cette population.

QUE POUVEZ-VOUS FAIRE?

AGISSEZ MAINTENANT!