Le double « garigary », la balance à crabe 2.0 ! | WWF

What would you like to search for?

Nos Nouvelles

Le double « garigary », la balance à crabe 2.0 !

Rabesoa Anicet du village d’Antsatrana, 32 ans et père de 5 enfants, fait partie des 131 pêcheurs formés à fabriquer des balances à crabes en 2017.

Cet engin de pêche circulaire, avec des mailles de 12 cm permet aux pêcheurs de ne capturer que les crabes de plus de 11 cm. C’est un outil de pêche durable qui assurer un rendement très intéressant pour les communautés côtières de la baie d’Ambaro, au nord-ouest de Madagascar. Conscient qu’il pourrait améliorer ses captures en quantité et en qualité, Anicet a inventé le « double garigary ». Cette initiative est appuyée par WWF, avec le soutien du ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ).
 
C’est une innovation de la simple balance à crabe. Constituée de 2 cerceaux, la « double garigary » permet potentiellement de doubler les captures tout en réduisant l’effort physique de la pêche. Elle permet également d’augmenter les rendements de pêche avec des spécimens de gros calibre.
 
Avec cette double balance à crabe, je peux pêcher jusqu’à 60 kg de crabes en plus des 3 à 4 kg de poissons pour une moyenne de 4 heures de pêche, durant la haute saison”, nous confie-t-il. Grâce à la hausse de sa production, il a pu construire une grande maison pour sa famille, envoyer ses enfants à l’école et prendre en charge son frère qui va aujourd’hui à l’université de Diégo-Suarez. Cette productivité record de 60kg de crabes par pêche est aussi le fruit des actions de restauration de mangrove menées par les communautés locales d’Antsatrana, mais aussi des différentes mesures de gestion mises en place.
 
Voulant partager cette bonne pratique aux autres pêcheurs, Anicet a organisé des séries de formations sur la fabrication et l’utilisation des « double garigary » dans les villages environnants. Une centaine de pêcheurs dans 4 villages alentours ont bénéficié de son expertise. Aujourd’hui, de nombreux pêcheurs d’Antsatrana et des villages environnants se sont tous convertis à l’utilisation de cet engin de pêche amélioré par le savoir-faire local.