"... objectif, reverdir les forêts...! " | WWF

What would you like to search for?

Nos Nouvelles

"... objectif, reverdir les forêts...! "

Selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM), l’année 2020 a été l’une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées. La décennie 2011-2020 a été la plus chaude jamais constatée. Le réchauffement a atteint 1,2 degré Celsius et « nous nous acheminons vers une augmentation catastrophique de la température de 3 à 5 degrés au cours du XXIe siècle » selon  l’Organisation Mondiale de la Météorologie.
Parallèlement, le rapport du WWF sur les fronts de la déforestation dans le monde, publié en janvier 2021, montre que  plus de 43 millions d’hectares ont été perdus sur ces fronts entre 2004 et 2017. Et la tendance indique que la déforestation dans ces points chauds va continuer. Madagascar en fait partie.

Cette déforestation est à la fois une cause et une conséquence du changement climatique, puisque 20% des émissions de gaz à effet de serre dues aux activités humaines proviennent de la dégradation des forêts. Et quand nous perdons les forêts, nous perdrons un nombre considérable d’espèces animales et végétales, mais aussi notre combat contre le réchauffement climatique.
 
Il faut renforcer la conservation des forêts du monde entier. Pérenniser la surveillance communautaire, qui est un mode de gouvernance environnementale certainement efficace et  appuyé par WWF depuis plus de 20 ans.
Une trentaine de communautés gèrent 120. 481 hectares de forêts autour du parc national Tsimanampetsotse, au sud-ouest de Madagascar. Ces zones gérées par les communautés sont ceinture la verte de l’aire protégée. Elles renforcent la conservation de l’aire protégée, aident à restaurer la nature dégradée alentour et font vivre de nombreux villages.  Grâce aux efforts de ces communautés et des gestionnaires du parc, la déforestation y a baissé de 539 hectares en 2019 à 284 hectares en 2020.

Nous devons savoir que les patrouilleurs ont un rôle clé dans la gestion communautaire. C’est pour leur importance dans la préservation de   de la faune et de la flore que l’Organisation des Nations Unis pour l’éducation, la science et la culture a décrété une journée mondiale pour eux ; tous les 31 juillet. 
Témoignage et engagement de RAZAKANDRAINY Roberton, Président de la communauté de base Soamijoro, patrouilleur dans les forêts de mangroves du Delta de Tsiribihina, dans la région Menabe.