Éclairage efficace - Interview de Heritiana Rambeloson de la Jirama | WWF

What would you like to search for?

Nos Nouvelles

Éclairage efficace - Interview de Heritiana Rambeloson de la Jirama

Si nous savons que moins de 15% de la population a accès à l’électricité à ce jour, et la production nationale est encore très dépendante des groupes thermiques.

Alors, comment y faire face ? Parmi les solutions durables, le changement d’habitude des consommateurs est aussi important que le passage au énergies vertes. Très simplement, l’éclairage efficace est le fait d’utiliser des ampoules moins consommatrices en énergie, qui éclairent mieux par rapport aux lampes à incandescence traditionnelles, et qui ont une durée de vie plus longue. Ce sont par exemple les lampes fluo-compactes et les ampoules LED. Pour en savoir plus, nous avons rencontré Monsieur Heritiana RAMBELOSON, de la Jirama, la compagnie nationale d’eau et d’électricité. Entretien.

WWF : En quoi ce type d’éclairage est efficace pour la Jirama et pour les ménages ?
Heritiana RAMBELOSON : L’éclairage efficace permettra aux clients de la Jirama de maitriser voire diminuer leur consommation d’électricité, puis à optimiser l’utilisation de l’électricité dans chaque ménage et à comprendre leurs besoins réels en électricité. De l’autre côté, l’éclairage efficace peut réduire les puissances appelées pour fournir de l’électricité surtout en période de pointe. Elle allège les charges sur nos réseaux et permet de satisfaire les augmentations de puissances exigées sans augmenter l’exploitation de l’unité de production et la consommation des carburants. »
A terme, l’éclairage efficace pourrait faire diminuer la facture des consommateurs, mais entrainerait en plus une diminution importante des coûts de production. Comment ? Suite à la diminution des puissances appelées, à l’optimisation de l’exploitation des unités de production, à la réduction des charges sur les réseaux … Par-dessus tout, ces efforts amélioreront le service client et la confiance des consommateurs.

WWF : Qu’est-ce qui a déjà été fait pour promouvoir l’éclairage efficace ?
H.R :  La Jirama a déjà contribué à la distribution des lampes à basse consommation pour les ménages des grandes villes en 2013, en partenariat avec le WWF. Dans cette quête d’éclairage efficace à Madagascar, nous ne nous contentons pas de promouvoir l’éclairage efficace dans les ménages, mais travaillons pour étendre son utilisation aux industries ou les entreprises.  Ceci pourrait s’effectuer par (1) la mise en place d’une grille tarifaire qui pourrait encourager les entreprises à réorganiser ses horaires de travail, et à se positionner beaucoup plus dans les périodes hors pointe, par exemple, en leur proposant en même temps un prix au kWh intéressant pendant les heures de pointes.  Il y a aussi (2) la réglementation : c’est-à-dire participer à la conception et création d’un texte règlementaire sur l’efficacité énergétique via l’utilisation de matériels efficaces, l’interdiction de matériels obsolètes qui consomment beaucoup d’électricité, la gestion des déchets, …

WWF : Quelles sont les autres perspectives pour l’avenir ?
H.R : Nous envisageons aussi de pousser l’utilisation des lampes LED et de lancer « l’opération LED » en octroyant des lampes LED aux clients à chaque nouveau branchement, par exemple.
Pour rappel, la Jirama célèbre ses 45 ans d’existence en 2021, et a récemment lancé sa stratégie de relance : JIRAMA innove. Aujourd’hui, pour accompagner ce redressement, grands axes sont notamment l’amélioration du réseau interconnecté des villes, la transition vers les énergies vertes et l’équilibre opérationnelle sur ses activités.