Reboiser pour conserver – Andapa s’investit pour ses forêts | WWF

What would you like to search for?

Nos Nouvelles

Reboiser pour conserver – Andapa s’investit pour ses forêts

Depuis le début de l’année, six communautés à l’Est du Corridor forestier Marojejy-Anjanaharibe sud-Tsaratanàna ou COMATSA, dans les Hautes Terres du Nord de Madagascar s’unissent pour reverdir la région.

Les objectifs de reboisement et de restauration des forêts sont clairs pour les communautés d’Andapa, les autorités locales et les organismes d’appui comme le WWF. C’est tout d’abord d’assurer la restauration et la protection de l’habitat naturel des Simpona ou Propithecus candidus, une espèce de  lémurien emblématique et endémique de la région ; mais aussi pour une bonne gestion communautaire durable des ressources naturelles autour du COMATSA.
 
En 2019, huit communautés d’Andapa appuyées par le WWF se sont données la main depuis la préparation des pépinières jusqu’à la mise en terre des jeunes plants. Ensemble, elles ont réussies à mettre en pot environ 36 000 jeunes plants. C’est ainsi que depuis le mois de janvier, déjà six communautés dont Befamatra, Betaholana, Ambodivohitra-Kobahina, Ambodimanga-Ambava, Ambodihasina et Antanambe ont reboisé sur une surface de  plus de 7,75 hectares.  Les participants ont essentiellement planté 10 espèces de bois d’espèces autochtones dont le Itsia Bijuga (Hintsy ou Tsararavina), Eugenia jambolana (Rotra), Hymenaea Verrucosa (Mandrorofo), Eugenia oligantha (Hompa), et aussi des espèces exotiques comme l’accacia.
 
« Pour appuyer ces activités de reboisement, le WWF aide les communautés, en formant des pépiniéristes sur la restauration des paysages forestiers et sur le suivi des jeunes plants. Nous recherchons également des sites de reboisement appropriés à chaque espèce plantée », nous confie Fenohery Rakotondrasoa du WWF.
 
La réussite de cette initiative conjointe pour l’augmentation de la couverture forestière montre que des communautés sont prêtes à relever le défi pour conserver leurs forêts et ainsi reverdir Madagascar. Ce reboisement est le fruit des efforts des hommes et des femmes qui sont convaincus de l’importance que les lémuriens doivent continuer à vivre dans leur milieu naturel.
Andapa s'investit dans ses forêts