Reconnaissance internationale pour Kivalo, une communauté exemplaire | WWF

What would you like to search for?

Nos Nouvelles

Reconnaissance internationale pour Kivalo, une communauté exemplaire

À l’ouest de Madagascar, entre ses forêts de mangroves et la mer, principales sources de revenus pour sa communauté, Kivalo est l’exemple d’un écotourisme villageois qui réussit.

L’initiative des villageois de prendre en main la gestion durable des mangroves de Kivalo leur permet de rendre la pareille à la nature : une source de produits de pêche, un écosystème de mangroves qui protège le littoral, et abrite de nombreuses espèces animales. Aujourd’hui, leur association communautaire qui s’appelle « Analamaitso tsy ho gnan’olo » (La forêt verte qui est nôtre en français) est capable d’identifier des opportunités économiques et de développer en même temps un business inclusif respectueux de la nature.

Avec l’appui d’AGAMO, l’association des guides agréés de Morondava, de l’office régional du tourisme du Menabe et l’accompagnement technique du WWF, « Analamaitso tsy ho gnan’olo » a reçu une subvention de 4,350 dollars du Global Greengrants Fund pour améliorer les sources de revenus de sa population. 

Le Global Greengrants Fund est une fondation qui octroie des subventions à des organisations de causes environnementales méritantes dans le monde, elle supporte des communautés de base dans les pays en dehors des Etats-Unis et de l’Europe de l’ouest et pour cette fois, honneur à Kivalo. Ce fond a été octroyé pour renforcer l’entrepreneuriat au féminin à Kivalo.  L’association des femmes restauratrices du village pourra se doter d’équipements sanitaires et de réfrigération pour développer leurs activités économiques vertes ; leur présidente, Ratovonjanahary Nivolalao, fière du résultat de cet effort commun nous confie : « j’incite les associations de femmes à persévérer car nos efforts auront un grand impact pour le développement, mais surtout pour la conservation. » 

La communauté a fait face à des circonstances difficiles à l’exemple des conditions de pêche défavorables ou de l’arrêt des activités touristiques dues à la pandémie. Pour empêcher la surexploitation des ressources naturelles afin de pallier les revenus manquants,  il a été indispensable de créer de nouvelles activités économiques pour le bénéfice commun de la population et de l’environnement, notamment l’écosystème de mangroves.  Même si les activités touristiques ont cessé depuis le début de la pandémie, le résultat de cette subvention permet de mieux se préparer à la prochaine saison touristique et en ce sens, permet d’offrir de meilleurs services aux futures touristes.

Par cette subvention exceptionnelle, les villageois de Kivalo nous montrent que travailler ensemble en suivant les principes de durabilité et respect de l’environnement profite à toute la communauté. «Aujourd’hui, le village dispose d’infrastructures modernes qui rehaussent les atouts du village » dixit Kasety, Président de l’association communautaire.