What would you like to search for?

Nos Nouvelles

Les communautés de la baie d’Ambaro félicitées par VINA Marie-Orléa

​En mai, les communautés d’Ankazomborona et d’Antsatrana dans le district d’Ambilobe, ont eu l’honneur d’accueillir la Ministre de l'Environnement et du Développement Durable, VINA Marie-Orléa.

Ces deux villages se trouvent dans les mangroves de la baie d’Ambaro qui sont le 21ème site RAMSAR de Madagascar. À elles deux, les organisations communautaires « FMTA » et « Ankameva » des deux villages gèrent 3.973 Ha de forêts de mangroves et de forêts terrestres.
 
Dans le village d’Antsatrana, la ministre a profité de l’occasion pour discuter avec les membres du Groupe d’Épargne Communautaire (GEC) qui ont créé une 3ème caisse pour la conservation des mangroves. Baptisée fond pour l’environnement, cette troisième caisse finance la gestion durable de leurs aires marines gérées localement : patrouilles communautaires et reboisement.  

À ce jour, 73 GECs ont été mis en place dans 4 villages pilotes, avec 2.108 membres issus de 1.917 ménages dont 60% sont des femmes.        

À Antsatrana, la ministre VINA Marie-Orléa a affirmé dans son discours :"Je suis ravie que les communautés locales sont capables d'accomplir une gestion harmonieuse des ressources naturelles. Le travail que vous avez réalisé est la fierté du Ministère de l'Environnement et du Développement Durable et vous êtes plus que conscients que le développement rime avec la conservation ! Ceci prouve que votre communauté a l'engagement et la conviction pour gérer durablement nos ressources naturelles pour que nous puissions produire et assurer notre survie. Le Ministère de l'Environnement et du Développement Durable est prêt à continuer son appui avec la collaboration de WWF."


Madame La ministre a également rencontré l’organisation communautaire d’Ankazomborona, situé à 35 km de la ville d'Ambilobe. Ankazomborona est un modèle de gestion communautaire efficace, car les mangroves du village sont parmi les plus intactes et les mieux protégées de la baie d’Ambaro. Entre 2015 et 2019, les communautés y ont reboisé 160 Ha de mangroves.
Le message de Madame le Ministre a été clair durant son allocution : "Nous reboisons, nous travaillons si dur pour nos enfants et les générations futures. C'est touchant de constater que la communauté est consciente qu'il faut préserver nos ressources naturelles et particulièrement les mangroves. Nous comptons sur vous ! Vous êtes au centre des efforts de conservation. Je tiens à vous remercier pour le travail déjà effectué, et pour ce qui reste à faire. Merci pour votre continuelle collaboration pour reverdir Madagascar et la gestion durable des ressources naturelles".