Hassan et ses amis pêcheurs à Marohata, des communautés côtières responsables | WWF

What would you like to search for?

Nos Nouvelles

Hassan et ses amis pêcheurs à Marohata, des communautés côtières responsables

Hassan est pêcheur à Marohata, près de la réserve de Biosphère de Kirindy Mite Belo-Sur- Mer. Le canal de Mozambique a toujours été pour lui une réserve abondante de produits de pêche, une source de vie et de revenu intarissable. Pourtant, la communauté locale de son village l’en dissuadait à travers des sensibilisations affirmant que les ressources devaient être utilisées durablement.

Pour sa femme et ses 4 enfants, Hassan va en mer tous les jours, il y passe toute sa journée mais revient sans assez de poissons à vendre, ni pour nourrir sa petite famille depuis quelques années. Il a pris conscience que les produits de pêche ne sont pas abondants et que ses enfants risquaient alors de ne plus avoir à manger. Parallèlement, il a découvert la communauté de base « Mahasoa » (qui fait du bien en français) dans son village. Cette organisation communautaire a pour vision de faire renaitre et régénérer les ressources naturelles autour de Marohata pour leurs enfants et petits-enfants. Hassan a décidé d’intégrer cette organisation locale en 2019 et est devenu collecteur de données de pêche dans son village.

Depuis, il a appris des techniques de pêche durables notamment la mise en place de réserves de pêche qui respectent les saisons de pêche.  « Il y a eu des jours où je revenais avec moins d’une dizaine de poissons, et après avoir pratiqué la gestion de petite pêche, j’ai entre 10 et 20kg de poissons par jour en saison de pêche. » affirme Hassan. Au sein de « Mahasoa », il a également appris des techniques de gestion financière et administrative, participé à la mise en œuvre de projets pour le développement de sa communauté et pour la gestion durable des ressources de son village. Il a découvert la vie associative et pilote un projet d’agriculture qui respecte le cycle des saisons. C’est aussi son engagement pour la durabilité, pour améliorer les revenus de sa famille et montrer l’exemple à ses pairs.

Dans cette démarche de développement communautaire, le WWF appuie les communautés côtières de Kirindy Mite Belo-Sur-Mer dans la mise en place d’Aires Marines Gérées Localement. La gestion communautaire durable inclut la surveillance et les patrouilles, la restauration de mangroves dégradées, la sensibilisation des populations sur les pratiques de pêche destructive. Grace à cela, certaines bonnes pratiques initiées par Hassan et ses pairs sont adoptés par les communautés alentours dont Ambalahonko où l’utilisation des engins de pêche destructifs est interdite. « La nature a beaucoup de valeur pour moi, non seulement car elle est notre source de vie mais aussi car en intégrant Mahasoa, elle m’a également fait grandir personnellement » nous confie Hassan.