Des forêts précieuses pour la jeunesse de Madagascar par Malagasy Youth Biodiversity Network | WWF

What would you like to search for?

Des forêts précieuses pour la jeunesse de Madagascar par Malagasy Youth Biodiversity Network

Le 21 mars dernier a vu la célébration de la journée internationale des Forêts sous le thème « trop précieuses pour pouvoir les perdre », rappelant ainsi leur état critique.

A l’instar du parc national d’Ankarafantsika, beaucoup de nos forêts naturelles protégées extraordinairement riches en biodiversité souffrent depuis bien longtemps de la déforestation et des feux, car les politiques, stratégies et pratiques pour leur gestion effective ont du mal à s’imposer pour les associer à l’éradication de la pauvreté.

Vu la situation actuelle, les reboisements et reforestations sont plus pertinents que jamais. Avec un peu d’humour, si l’on compte le nombre d’arbres plantés, la surface terrestre totale du pays serait reboisée ; pour dire que « reverdir Madagascar » nécessite que l’on mette les moyens adéquats, requis, effectifs et efficients.
Pour apporter leur édifice au Madagascar reverdi, les jeunes du Madagascar Biodiversity Network (MYBN) ont a mis en place leur « Trees Project » depuis trois ans.  À travers cettte initiative, le réseau promeut l’engagement social des jeunes volontaires dans leur communauté et la responsabilisation de chacun pour le reboisement, la conservation des espèces endémiques, et le suivi rigoureux des arbres plantés.

Des belles recommandations qu’ils soutiennent pour réussir ce pari sont les « 8 conditions de réussite pour reverdir Madagascar ». Rappelons qu’à part les reboisements des zones dégradées, il ne faut pas négliger la restauration et la bonne gestion des 10% restants de nos forêts naturelles. « Nous saluons les efforts déployés pour la mise en place des pépinières dans chaque Région, surtout pour les espèces autochtones » déclarent ces jeunes. « Pour faire suite à cette tendance à la décentralisation, nous insistons sur l’importance de soutenir les communautés locales qui sont en première ligne dans la gestion et la conservation de nos forêts et de nos aires protégées ».

Page environnement avril 2020 - Express de Madagascar