Vers une gestion durable des mangroves à Madagascar | WWF

What would you like to search for?

Nos Nouvelles

Vers une gestion durable des mangroves à Madagascar

La journée internationale pour la conservation de l'écosystème des mangroves est célébrée tous les 26 juillet chaque année. Une occasion pour souligner l’importance que constitue cet écosystème « unique, spécial et vulnérable » mais « renouvelable », d’en promouvoir des solutions pour leur gestion durable et leur conservation.

Une couverture en perte constante

Les mangroves abritent une richesse écologique tant en faune qu’en flore, et constituent une barrière naturelle pour la protection du littoral. Elles constituent également un carrefour socio-économique considérable pour les populations riveraines car elles sont la nurserie de nombreuses espèces de poissons et de crustacés. Sans elles, les crabes et les crevettes n’existeraient pas à l’état sauvage.

Madagascar possède une vaste étendue de mangrove, soit 2% de la réserve mondiale[1] et 20% des réserves africaines. Près de 236 400 ha de mangroves sont répertoriés à Madagascar (en 2018), réparties principalement dans les régions Menabe, Melaky, Diana, Boeny, Atsimo Andrefana et Sofia. Malheureusement, une perte impressionnante des mangroves est enregistrée, principalement due à la conversion des terres, à la collecte illicite des bois de mangrove pour divers usages, malgré les interdictions et les lois en vigueur.

Les efforts de conservation des mangroves ne sont pas en vain : organisations de la société civile, jeunes, communautés locales, organismes de conservation, n’hésitent pas à se mobiliser et à s’impliquer dans des activités de restauration, dont les reboisements, les patrouilles communautaires, les sensibilisations. Une étude sur l’état des lieux des mangroves en 2019 montre que la surface totale des mangroves à Madagascar a augmenté de 80.000 ha, passant de 310 452 ha en 2000 à un peu plus de 390 853 ha en 2018.