COFAV… Aux vingt autres années à venir ! | WWF

What would you like to search for?

Nos Nouvelles

COFAV… Aux vingt autres années à venir !

Nous célébrons 20 ans de conservation réussis avec la satisfaction d’avoir travaillé pour la création et développement de 74 organisations communautaires!

Le corridor forestier Fandriana Vondrozo Midongy (COFAV), avec une superficie d’environ 450 000 hectares est le poumon et le « château d’eau » du centre-est au sud-est de Madagascar. En effet, une trentaine de cours d’eau y prennent leurs sources pour se jeter dans l’océan Indien ou le Canal de Mozambique, approvisionnant toutes les populations riveraines.
 
De sa conservation dépendent alors des milliers de personnes et c’est ainsi que WWF a installé une première antenne  au cœur de la forêt humide du corridor en 1998.
 
Aujourd’hui nous célébrons 20 ans de conservation réussis avec la satisfaction d’avoir travaillé pour la création et développement de 74 organisations communautaires qui s’occupent de gérer de façon durable leur propres forêts dans les districts de Vondrozo et Ivohibe.
 
Vingt années de reboisement et de gestion durable de ressources forestières qui se  reflètent aujourd’hui par de nombreux succès.
 
Le retour des sources d’eaux taries et de nouvelles sources d’eau apparues n’est pas un miracle. Cette réussite est due à l’effort du reboisement déployé par des dizaines de membres de communautés engagés pour le bien-être de leurs générations à venir. Plus de 1 200 000 arbres ont été utilisés pour restaurer 874 ha de forêts dégradées.
 
Structurées dans deux fédérations régionales, les communautés sont désormais en accord pour la bonne gestion de leur forêt. Ensemble,  elles ont développé de nombreuses initiatives qui ont déjà des retombés visibles sur l’économie et la vie sociale de leurs villages.
 
Des communautés dans le sud du corridor y ont construit un hôpital grâce à de l’argent qui a récompensé leurs efforts de conservation. Les communautés du nord ont démarré il y a dix ans la production d’huiles essentielles, qui aujourd’hui, génère une forte bénéfice économique.
 
Pour Nanie Ratsifandrihamanana, directrice de WWF à Madagascar, « les communautés du COFAV brillent particulièrement par leur cohésion et leur esprit d’entreprendre ensemble».
 
« Des pans entiers de forêts dégradées ont été restaurés grâce à des années d’engagements volontaires et communautaires. Les sources jadis taries sont réapparues. Les communautés du COFAV et le WWF, nous sommes une seule et même famille. Ces communautés sont nos modèles. Si l’effort de conservation entrepris par ces villageois est le même dans tout Madagascar, le retour de la forêt n’est pas qu’un espoir, ce serait un accomplissement national», a souligné Nanie, émue par le constat des efforts de ces communautés du corridor.
 
Joyeux 20ème anniversaire ! Pour les vingt autres années à venir !