Reboiser pour soutenir nos forêts à jouer leur rôle | WWF

What would you like to search for?

Nos Nouvelles

Reboiser pour soutenir nos forêts à jouer leur rôle

Dans les forêts de Madagascar, il y a 80% d’espèces de faune et de flore qui ne se trouve nulle part ailleurs. Nous continuons quand même à perdre une partie de nos forêts tous les ans. En conséquence, nous perdons aussi nos richesses naturelles et nous ne bénéficions plus des nombreux bienfaits de la forêt.

L’état des lieux ; la déforestation ne cesse d’augmenter. L’agriculture, la coupe sélective et le charbonnage en sont les principales causes. Pourtant, 2020 est en passe d’être l’une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées de la dernière décennie selon l’Organisation Mondiale de la Météorologie. Les hausses de température sont dues entre autres à l’augmentation de la quantité de gaz à effet de serre. Les forêts disparaissent et il leur est de plus en plus difficile d’absorber tout le CO2 dans l’atmosphère à l’échelle mondiale.  
Les forêts fournissent des biens : des plantes médicinales, des fruits et du bois pour différents œuvres. Les forêts absorbent le gaz à effet de serre, elles stockent le carbone puis purifient l‘atmosphère en rejetant de l’oxygène. Elles préviennent l’érosion des sols car les racines captent les eaux de pluie. Les forêts nourrissent les animaux qu’elles abritent, les nappes phréatiques et rendent les sols fertiles. 
Les solutions proposées par le WWF pour sauver les forêts, la faune et la flore qui y sont présentes sont la gestion durable et la protection des forêts conservées puis, la restauration des forêts dégradées, y compris la gouvernance. Nous cherchons particulièrement à ce que les communautés locales puissent jouir de leurs droits et des activités touchant la forêt.  
A travers les reboisements communautaires, c’est-à-dire initiés par les communautés locales, WWF incite la plantation d’arbres à vocation bois énergie pour soulager l’exploitation des forêts naturelles. Il sensibilise à l’utilisation de foyers économes et encourage la plantation d’espèces natives pour restaurer les zones forestières dégradées.
Ces actions contribuent à la politique actuelle du gouvernement qui vise à « Reverdir Madagascar » avec l’objectif annuel de 75 000 hectares d’arbres plantés par an. Il est aussi important de soutenir  l’approche du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable de prioriser le reboisement d’arbres qui répond aux besoins quotidiens des Malagasy. Par exemple : des arbres fruitiers, des arbres à croissance rapide, à taux élevé de séquestration de carbone.