Séjour inoubliable chez les Vezo d’Ambakivao | WWF

What would you like to search for?

Nos Nouvelles

Séjour inoubliable chez les Vezo d’Ambakivao

Ambakivao est un village côtier localisé dans le district de Belo sur Tsiribihina vers le Nord du fleuve du même nom Tsiribihina. Aujourd’hui, nous pouvons dire c’est notre deuxième « chez nous » alors qu’il y a quelques mois encore, nous ignorions jusqu’à son existence. Le village nous a tout de suite adoptés ; les Vezo – habitants du littoral et vivant principalement de la pêche - nous ont accueillis avec la plus grande hospitalité. En effet, la communauté a fait son maximum pour nous mettre à l’aise tout le long de notre séjour, ce qui nous a permis de mener à bien notre mission et dans les meilleures conditions.

by Abdoul Zandry Binty Linda Prisca

Ambakivao est un village côtier localisé dans le district de Belo sur Tsiribihina vers le Nord du fleuve du même nom Tsiribihina.  Aujourd’hui, nous pouvons dire c’est notre deuxième « chez nous » alors qu’il y a quelques mois encore,  nous ignorions jusqu’à son existence. Le village nous a tout de suite  adoptés ; les Vezo – habitants du littoral et vivant principalement de la pêche - nous ont accueillis avec la plus grande hospitalité.  En effet, la communauté a fait son maximum pour nous mettre à l’aise tout le long de notre séjour, ce qui nous a permis de mener à bien notre mission et dans les meilleures conditions.

 
photo du village d’Ambakivao.
© WWF Madagascar / Prisca Abdoul

A notre arrivée, une marée humaine s’est activée pour ramener nos bagages chez notre hôte où notre maison nous attendait avec notre propre espace personnel, comme si nous vivions là depuis toujours. C’était chez nous, nous nous sommes sentis bien assimilés aux villageois, pas une seule seconde, nous avions le sentiment d’être des étrangers. Nous avons notre famille, nos amis, nos voisins,…nous, les enfants de Nenibe - grand-mère - appellation affectueuse et respectueuse pour la femme du vice-président.  Habiter chez les gens était une expérience plus enrichissante pour nous, car ceci nous a permis de mieux appréhender les réalités de la vie locale.


Famille: de gauche vers la droite le vice-président, Nenibe, Malalatiana coordinatrice du programme explore, moi, Mario et Andreas).
© WWF Madagascar / Prisca Abdoul

J’étais personnellement touché quand la famille nous a présentés solennellement en tant que leurs enfants. Le chef de famille disait « ma femme vient d’accoucher de deux grands jumeaux vazaha et une fille, nous sommes fiers de vous les présenter aujourd’hui » lors du Faharano - rituel effectué par les villageois pour remercier la nature de sa générosité quotidienne - devant toute l’assemblée.


Photo prise lors de réalisation du Faha rano.
© WWF Madagascar / Prisca Abdoul

Le séjour était une opportunité d’échange,  riche en contacts humains, ce qui nous a permis d’apprendre ce qu’il y a de meilleur dans chacun. Nous avons partagés nos expériences et eux leurs savoir-faire. Nous avons partagés également la vie des gens : vivre, manger, pleurer,…rire ensemble.

Nous avons appris le fonctionnement du village, en notant des petits détails qui nous ont marqué parfois choqués ou impressionnés. La meilleure illustration est celle du fihavanana, une valeur ancestrale tenant une place primordiale dans la société malgache et qui reste d’actualité notamment dans le monde rural. Il peut être traduit par solidarité, dans les réalités quotidiennes. L’incertitude de la mer les a appris à rester soudés.  


Les poissons​
© WWF Madagascar / Prisca Abdoul


Photo montrant la solidarité des villageois, les autres viennent demander un peu de poissons aux voisins quand il n’a pas pu pêcher lui-même.
© WWF Madagascar / Prisca Abdoul


Mario apprend à trier les poissons avec sa famille d’accueil.
© WWF Madagascar / Prisca Abdoul


Le président du Fokontany d’Ambakivao répare son filet de pêche avec un de ses fils.
© WWF Madagascar / Prisca Abdoul


Moi et les enfants d’Ambakivao 
© WWF Madagascar / Prisca Abdoul

Toutefois, il y a eu de la volonté mutuelle entre les villageois et les volontaires pour se comprendre. Nous avons fini par nous fondre dans la foule. Cette intégration a facilité par la suite la réalisation de notre mission sur place en vue d’appuyer WWF dans ses activités de conservation et de développement. Notre approche était participative et inclusive, aussi l’organisation ainsi que la réalisation des activités environnementales étaient de concert avec tous les acteurs locaux (VOI, KFF, FKT).


Photo prise par Andreas de nous à la sortie d’une réunion avec le VOI Lovainjafy pour l’organisation des différentes activités.
© WWF Madagascar / Prisca Abdoul


Photo de nous avec l’équipe de foot d’Ambakivao avec les volontaires prise par Warlin du WWF Morondava.
© WWF Madagascar / Prisca Abdoul


Photo lors du reboisement à Ambakivao où la motivation des jeunes est notable.
© WWF Madagascar / Prisca Abdoul

À notre départ les mêmes enfants étaient en pleurs, cette fois-ci par la douleur de la séparation ; voir partir des amis et entrevoir la probabilité de ne plus jamais se revoir était insoutenable que nous nous sommes tenus les mains jusqu’aux dernières secondes. Ils se sont beaucoup attachés  à nous étant toujours avec nous tout le long du séjour. 


Photo prise par Andreas de moi avec les enfants d’Ambakivao, ils sont tellement attachants.
© WWF Madagascar / Prisca Abdoul


Photo au revoir lors de notre départ faite par Warlin du WWF Morondava.
© WWF Madagascar / Prisca Abdoul

Nous espérons que notre séjour parmi eux a apporté autant aux habitants d’Ambakivao qu’il nous a enrichi et muri. Ils resteront pour toujours dans nos cœurs.